Le GR20 en 10 jours - Août 2019

Le GR20 en 10 jours - Août 2019

Catégories : Mes périples

Préambule

GR 20 entre 6 amis, 5 garçons et 1 fille, tous Finistériens sauf Dimitri de Blois. Denis, Olivier, Sylvain, Christophe, Dimitri et Karine.

Départ le lundi 26 août 2019 pour une arrivée le mercredi 4 septembre 2019. 10 jours ! Défi relevé.

C'est toujours unmonde-montagnes.com le partenaire sur lequel on trouve les topo guides, et les cartes. 

Pour travailler, Olivier, chargé des étapes (appelé jean Michel à peu près), avait le guide FFRP et Rother. Les cartes Didier Richard avaient été prises également mais sans intérêt. Seuls les topo sont nécessaires pour leur précision, les km ...

Périple écrit ici par Christophe Faligon, participant à cette rando. Si besoin, je suis dispo sur christophe@unmonde-montagnes.com.

Pour la partie récit, c'est Karine Pasquier qui notait sur son carnet de bord chaque soir ... 

Matériels : Chacun avait un sac à dos au plus simple entre 11 kg pour moi, et 13 à 14 kg pour les autres. Pas de tente, mais duvet, sac de couchage. Nous savions que nous louons les tentes Décathlon avec matelas ... Et franchement, c'est mieux. Nous verrons tout au long du voyage que nous voyageons léger par rapport à tous les autres, et nous en serons bien heureux !

Chaussures : Sur 6, 1 (moi) était en chaussure de trail, 1 autre en chaussure de rando mais basse, et les 4 autres en vraies chaussures (les lourdes). Avec du recul, c'est tellement caillouteux, qu'il faut nul doute de bonnes chaussures de marche... Tout dépend du ressenti.. Evidemment que 6j d'eau, mes chaussures étaient inutiles !

Durée : Nous étions tous très courts en date.. entre le vol, le transfert, la rando, l'arrivée, puis le transfert et repartir... Tout cela mis bout à bout, c'est long. Nous comprendrons par la suite que bcp de randonneurs font le GR 20 en deux fois. D'abord le nord ou le sud puis ensuite ils reviennent pour finir. 10 jours pour nous c'était bon, mais nous n'avons fait que ça. Nous nous sommes trompés sur certains découpages (à lire ensuite dans le récit), mais globalement, en ce qui me concerne 10 jours, c'est un peu trop court. Il nous aurait fallu 11 jours pour mieux le vivre, pour mieux apprécier mais 11 jours c'est long mentalement aussi.

Ensuite si vous respectez les étapes du Rother (18 jours) ou le FFRP 16 jours, vous avez du temps pour faire la rando.. Mais l'apm, on s'ennuie quand même dans les gîtes. Les apm sont longues surtout si il fait mauvais. 

Topo : avec le partenaire carte et topo unmonde-montagnes.com : rother topo / ffrp topo / Didier Richard carte 1/50. C'est Olivier qui a travaillé toutes les étapes, lus et relus les topos. Et avec quelques autres, ils ont affiné ce périple en rencontrant un couple de Quimper puis en lisant certains récits ... 

Condition physique : nous faisons de la course, vélo, trail ... nous avons fait une reconnaissance matériels sur le GR34 du côté de Douarnenez sur 2 jours ... mais entre nous, rien à voir ! Globalement, tout était ok. Il faut c'est certain une bonne condition physique, une très bonne. C'est vraiment exigeant le GR20, c'est dur, c'est risqué aussi. Si vous le faites en 1 fois, soyez prêt... Si vous le faites en deux fois, c'est mieux pour les non sportifs ...

.

Gr 20 en 10 jours : la veille 

      

Départ de Nantes en avion dimanche matin (25 aout 2019) pour Bastia. Puis location d'un minibus pour arriver directement dimanche midi à Calenzana au gite municipal, point de départ du GR20 au nord de l île de Beauté. Le mini bus quand on est 6 c'est un poil plus cher que de prendre le bus pour Bastia puis le train, puis le bus pour arriver à Calenzana. Tout seul ou à 2, ce long périple sera le moins cher, mais en groupe, autant faire simple, et limite le même tarif !

Le dimanche apm, dans ce camping sec, sale, ce sont les derniers préparatifs.. La relecture de la première étape du lendemain. Chacun refait son sac, compare... Choses que l'on a déjà faite samedi soir à Nantes, mais bon, quand le stress vous monte ...

Le GR20 c est 25 000 randonneurs par saison. Et nous sommes loin d'imaginer ce qu'est le GR 20.

 Photos de la veille du départ


Récit : 12h35 arrivée au gîte d'étape de Calenzana, temps nuageux, orageux. Un après-midi à attendre avant de démarrer notre périple...Du coup pas le choix on déguste la Pietra locale, on visite l'oratoir de Saint Antoine de Padou, Saint invoqué lorsque l'on perd un objet paraît-il, il nous aide à le retrouver...
La pensée du jour de Sylvain: "L'homme est si fragile"

Gr20 en 10 jours : jour 1 - Lundi 26 août 2019

 Etape 1 : Calenzana-Refuge du Carrozzu 1270m-19km-5h15-1220D+/220D-

19km500 - Calenzana au refuge de Carrozu - le groupe a réalisé 2 étapes en 1 en prenant une variante Mare e Monti pour découvrir une vallée et éviter le refuge qui a brûlé début de l été 2019 (sombre histoire de gîte obtenu par une personne et pas l'autre, donc..)... Nous avons découverts la passerelle de Figarella et arrivée au refuge géré par deux saisonniers du Stade Rennais. Refuge à douche froide bondé de monde..toilettes sèches... confort rustique, et odeurs ... Repas du soir par le gîte... le forfait total n'est pas si cher, et nous on veut marcher léger ...

Photos Etape 1

Récit : Randonnée facile, arrêt casse-croute à la passerelle de Figarella, lessive et baignade pour les plus courageux!

Départ 7h15 pour le GR20 enfin, tous motivés...ciel bleu pas d'orage ou presque...Montée tranquille par la variante Mare e Monti, moins dur mais plus long. Pique nique et baignade à la passerelle de Figarella avant l'ascension finale vers le refuge! Ouille! Une bonne douche froide à l'arrivée, une pietra obligée et repérage de la passerelle de Spasimata l'étape du lendemain...vertige annoncé! Phrase du jour : "tire la ficelle sur la passerelle"

Gr20 en 10 jours : jour 2 

Etape 2 : Carrozzu - Refuge Haut Asco - 6km800-3h50 -800D+/600D-

6km800 : Refuge Carrozu à refuge Haut Asco
Nous ne voulons pas doubler cette étape avec la suivante .... dénivelé important ..+ 800 et - 700
C est court mais efficace pour commencer la haute montagne ... Nous démarrons tout de suite avec une grande passerelle suspendue " spasimata ".

Côté parcours, c'est cailloux cailloux en montée et descente.. un peu de chaîne pour monter à 2025m ..costaud
Arrivée tôt mais c est mieux... Location tente avec matelas.. 2 restos dispos ainsi que le refuge.

Refuge avec électricité douche chaude.. station de ski. On commence à se faire plein de copains ... bcp d'étrangers.. très drôle !

Photos Etape 2

Récit :  Départ 7h20 , montée en mode escalade rocailleuse, cordes, passerelle et surtout beaucoup de crapahutage contre les roches avec des points vertigineux mais tout ça sans embûche avec notre guide de choc Denis qui veille sr le troupeau! Pause en haut du col à 2003m avant d'entamer la descente technique vers la station Haut Asco. Rencontre avec un couple de quimpérois voisins de Denis et rencontre avec Louise (Hein Sylvain !!??). Arrivée sur la station avec douche chaude en cabine, le luxe! Petit dîner sympathique pour préparer la longue et dure étape du lendemain. 

La pensée du jour de Dimitri "Louise et Sylvain c'est comme le sel et le beurre ça ne se mélange pas"

 

Gr20 en 10 jours : jour 3

Etape 3 : Haut Asco - Tighiettu -Bergerie de Ballone - 12km600-6h30-1280D+/1260D-

L étape de costaud - refuge Haut Asco à la Bergerie de Ballone en passant au Refuge de Tighiettu - 12km600

La haute montagne ! C est le truc costaud ! +1200 et - 1200 avec chaîne, escalade, vertige...

C est une énorme montée avec cailloux rochers pierres de toutes tailles...

3h de montée pour la pointe des eboulis pour 2607m. Vue panoramique 360 degré avec Ajaccio, Calvi, la mer...et le monte cinto (que l on peut grimper : plus haut sommet corse ; une variante permet d'y aller).
Puis avant une énorme descente avec escalade à l envers..sol instable à cause des cailloux.. Nous passons de la pointe des eboulis pour le bocca crucetta... plaqués contre la paroie, c'est franchement limite...

Puis interminable descente pour le refuge mais nous options pour une bergerie 30mn en dessous, avec une serveuse corse pas du tout sympathique avec les continentaux !! Par contre les étrangers, oui ! 

 Photos Etape 3

Récit : Départ à 6h20 pour la montée vers le Monte Cinto plus haute montagne de Corse! Début de la via ferrata, ascension difficile, surtout les 700 derniers m vers la pointe des Eboulis  à 2607m où le drapeau breton est posé! Superbe panorama, vue sur la mer! Finalement le ciel se voile  donc il n'ya aura pas d'acsension vers le Monte Cinto mais cap sur la descente vertigineuse vers la Bergerie de Ballone à 1400m! Descente très difficile...et interminable mais paysage magnifique, cours d'eau.

 Enfin la Bergerie, la Pietra, la douche à la mode Hushuia dans les vasques froides, une omelette au Bruccio , euh non malheureuse on dit Bruccii !

Souvenirs du jour: notre serveuse mention "pince sans rire", et notre serveur bodybuldé trop classe!
Phrase du jour: "Ca mérite bien une petite clope" dixit un randonneur inconnu 

Gr20 en 10jours : jour 4 (étape 5 +6)

             

Etape 4 : Bergerie de Ballone - Ciuttulu-Castellu di Verghio- 15km-5h15- 500D+/650D-


L étape 4 c est une double étape entre la bergerie de ballone (refuge tighiettu) à castellu do verghio : 14km500

Nous pensons laisser la haute montagne Corse derrière nous. Nous deroulons dans de magnifiques paysages... avec des vasques d eau (piscine naturelle) à température très très fraîche ... C'est vraiment beau.

Toujours ce temps qui change vers 15h.. puis le soleil revient vers 17h.

Très très chouette... et non difficile ! On revoit les mêmes têtes le soir. Bcp s'arrêtent demain soir pour pouvoir profiter de la corse autrement... Comme expliqué dans le préambule, bcp ne font le GR qu'à moitié pour revenir quelques années + tard ou profiter de la corse via ses plages.

 Photo Etape 4

Récit : Départ 7h30 pour une étape cool récup du dénivelé de la veille, super soleil, décors bucolique, romantique, sapins, cours d'eau, arrivée au col à 1900m et descente en mode petite maison dans la prairie vers Di Verghio. Les piscines naturelles attirent à la baignade. Une pause s'impose! L'arrivée au refuge se fait attendre malgré tout et là, pas de refuge mais un dortoir avec les punaises de lit! Un bon repas, une douche chaude et hop hop au lit!   Souvenirs du jour: les fesses à Denis et son ascension fulgurante vers le 1er col

Gr20 en 10 jours : jour 5 

 

Etape 5 : Castellu di Verghio - Manganu - Pietra Piana -25km800-8h-1500D+/730D-

Refuge Castellu di Verghio au Refuge de Petra Piana via le Refuge de Manganu : 25 km

C'était une double étape (7&8) ... une première partie en sous bois puis avec un magnifique lac (De nino). Un arrêt au refuge de manganu (avec une approche de l helico ). Nous apprenons qu'un orage arrive ...

Et la !!! Qui avait dit que la haute montagne était finie ?? !!!!

Comment prendre un coup derrière la tête avec cette étape (8) entre manganu et petria piana ? Une etape de costaud avec passage d un col pour Ensuite prendre des crêtes sous l orage..puis encore remonter pour redescendre au refuge sous la pluie.

Les 6 finistériens doublent désormais les étapes mais attention .... Le gr20 ce n est pas fait pour les debutants !! Là, nous nous rendons compte que le GR20 est un GR de costaud..

 Photos Etape 5

 Récit : Départ 7h pour une 1ère étape de 16km sous le soleil, en forêt, dans la tourbière, parmi les lacs, avec vaches, chevaux, ânes jusqu'à Manganu! Pause déj obligatoire avant l'ascension de 650m D+ jusqu'à la Breche de Capitello à 2220m. Dure ascension avant de profiter furtivement de la belle vue sur le lac! L'orage est là, le ciel se voile, ça gronde, épart puis c'est la pluie torrentielle! On sort les panchos et on se dépêche d'avancer sur les crêtes, on glisse, on chûte! Ouf refuge en vue! On arrive sains et saufs mais trempés! La douche froide est presque bonne, quelques Pietras pour faire retomber le stress, et sympathiser avec un groupe de jeunes... Quelle étape!

Souvenirs du jour: l'orage!! et la phrase du jour "La montagne est derrière nous" dixit Chrichri "On a jamais été aussi proche du refuge"

 

Gr20 en 10 jours : jour 6 

 

Etape 6 : Pietra Piana - Onda - Vizzavona- 21km-8h 1200D+/2100D-

Etapes 9&10 du Rother - 21km - Refuge petra piana au col de vizzavona

Encore une double étape avec une fin sous l orage sous la grosse pluie chaude !!
Nous avons fait une journée avec - 800 et + 1000 et -1000

Deux belles étapes mais surtout une seconde partie qui pique car il faut monter à 2020m pour redescendre à 900m.

C est interminable en montant et surtout en descendant avec tous ces cailloux... quelle galère ! Physiquement et mentalement, il faut être présent. Le gr20 sans condition physique... non !

Vizzavona c est la séparation entre Le gr20 nord et Le gr20 du sud.. Encore 4j et c est fini !

Le soir, on fête la mi parcours ... On raconte Denis ?  La liqueur ....

 Photos étape 6

6h30 petit déj à l'arrache dans le noir et hop on est prêt pour une longue descente dans la forêt avant d'entamer une montée difficile vers le refuge de Onda pour la pause sandwich corse où Denis fait connaissance avec deux allemandes! Puis ascension vers le col de Muratella à 2020m où Denis retrouve ses 2 allemandes! Photo de groupe et c'est parti pour la descente périlleuse! et l'orage gronde à nouveau, fort, violent et torrent de pluie! On sort les capes et on court trempés dans le chemin innondépas très rassurés! Mais à l'arrivée dortoir sympa, repas corse convivial arrosé à l'eau de vie de la myrtille! Demain ce sera dur!

Les phrases du jour:     "Si tu pisses dehors, t'es mort" pas vrai Oliv ?     "On s'allonge ou pas?" dixit la stressée par l'orage,    "L'eau c'est la vie", pas vrai Denis ? et   "Bobbye était là" Dimitri nous l'a dit!

 

Gr20 en 10jours : jour 7 

 

Etape 7 : Vizzavona- Campanelle -15km-4h- 860D+/190D-

la croisée des GR NORD SUD - col de vizzavone au refuge de campanelle 15km

Une seule étape en ce jour 7, et c'est surement là l'erreur. Nous aurions dû doubler, pour être plus cool sur le jour 9 ou 10.

Nous venons de perdre une bonne partie de nos copains arrêtés hier à la gare de Vizzavone. Un troupe d'ex étudiants en medecine de Lyon qui s'étaient retrouvés pour faire le GR 20... Super sympa et chambreurs !! Ils nous prenaient pour des vieux !! Trop drôle !

Une étape de transition toute belle sans complication. Arrivée dans une station de ski.

 

 Photos étape 7

 6h50 départ tranquille car pas trop frais les gars, ça sent encore la myrtille! Heureusement petite rando facile dans la forêt sans dénivelé! Arrivée à Campanelle on hésite à repartir comme les petits jeune car le temps est clair. Mais la fatigue est là, alors on opte pour l'étape courte avec sieste en dortoir et après-midi glandouille à jouer aux cartes!

Souvenirs du jour : les retrouvailles avec les allemandes, la petite chambre rikiki à 6


Les phrases du jour : "Ca pétarade sur la route", "L'art c'est du cinéma", "On a jamais été aussi proche de...", "La haute montagne est derrière nous"

 

Gr20 en 10 jours : jour 8 

 

Etape 8 : Campanelle-Col de verde-Prati-Refuge d'Usciolu -29km-8h20-1560D+/1390D-

Refuge de Capannelle au refuge d Usciolu via le col de verde et le refuge de prati.

Une triple étape de 30 km sur laquelle nous avons pris cher. C est l erreur sur ces 10 jours (à cause de la veille). Il fallait doubler la journée 7 pour être plus cool sur la journée 8.

3 étapes magnifiques mais on finit sur des crêtes avec l orage.. Nous avons notre féminine qui sur le coup de l'orage s'est blessée au genou et à la cheville... karine finira ses soirées avec manipulation, et straps !

Le sud du gr20 est plus rapide mais avec toujours des surprises.... la punta bianca a fait très mal surtout après 24km de ballade...

Refuge d usciolu hier soir dès plus précaire...

 Photos Etape 8

 Récit :  Départ 6h15 après un petit déj dans le noir pour une longue étape périlleuse! 1ère partie jusqu'au Col de Verde tranquille en forêt avec les cochons corses, pause café-saucisson avant d'entamer l'ascencion raide vers le plateau du Prati! Pique nique rapide et il faut vite repartir car l'orage gronde déjà au loin...et le stress monte chez certains, pas vrai K?

Et puis c'est le drame, l'orage est au-dessus, nous sommes sur les crêtes de Acua d'Acelli à 2000m, le tonnerre gronde violemment, il grêle, et là, K chûte sur les gros rochers: double entorse genoux-cheville, ouille et le refuge est encore loin, descente finale difficile et boîteuse. Refuge très caillouteux, douche froide, pas de glace pour soulager les blessures mais un magnétiseur, ancien perchiste, mdr! Un bon dîner de pâtes froides dans le froid arrosé de Bruccio au vin rouge hum!

Souvenirs du jour: ne jamais demander son chemin au risque de prendre 2h de + de marche! 
Phrases du jour: "Les orages sont derrières nous, regarde le sens du vent", merci Oliv! "On a jamais été aussi proche du col" même 2h après!

 

Gr20 en 10jours : jour 9 

 

Etape 9 : Usciolu -Matalza-Refuge d'Asinau 2 étapes -22km-7h20-905D+/1150D-

Refuge d Usciolu au refuge d Asinao via Le refuge de matalza - 22km

Une double étape sous le soleil .. de tres beaux paysages avec une seule grimpette et une grosse descente technique.. le gr20 réserve encore et toujours des surprises...

L équipe des baltringues est fatiguée... 2 blessés ce soir.. mais ça va passer... Mais comme on se le disait tous les jours .. "On n'a jamais été aussi proche de la fin" ou  encore "la haute montagne est derrière nous" !

Photos Etape 9

6h45 c'est parti pour une étape costaud avec une double entorse, une voute plantaire en vrac, ça sent la fatigue , et tout ça dans le brouillard, le froid et sur les crêtes...Une seule pensée trotte dans nos têtes rallier Conca, plus que 2jours! 1ère partie jusqu'à la bergerie de Matalza pour la pause cassecroute accompagnés de deux sportives. Dans la 2ème partie on s'attaque à l'ascension du col de la Bocca à 2025m avant d'entamer la descente à pic sur 1km vers Asinau. 


Souvenirs du jour: la retrouvaille avec les petits jeunes, la douche encore froide, l'erreur d'aiguillage sur les crêtes, le grand écart de la jeune fille au refuge, Dimitri et ses pétarades jusqu'à tard dans la nuit et les gars en manque total de femmes! Les phrases du jour: "Refuge en vue", "C'est bientôt la fin de la crête si si je vous jure"

 

Gr20 en 10jours : jour 10 et fin 

 

 

Etape 10 : Asinau-Col de Bavella-Paliri-Conca -31km-10h-600D+/1860D-

Refuge d asinao à conca : 31 km

3 étapes en 1 ... c est beau mais c est long... C'est aussi une erreur... 31km après 9j, c'est long, interminable !
Nos deux blessés ont pu finir sur cette très longue étape...

Magnifiques parcours avec vues sur les aiguilles de Bavella... 10jours c est bien mais c est fort...

 Photos Etape 10

Récit : 7h30 dernière étape, les sourires sur les visages cachent la fatigue, un bon strapping par une interne pour K et cap sur les aiguilles de Bavella en mode chacun pour soi cette fois! Halte à Bavelle pour le traditionnel sandwich corse et retour à la civilisation, flots de touristes...Et c'est reparti pour 5...euh 6h voire plus d'heure de marche sous le soleil corse,  Conca se fait vraiment attendre!

La fin est longue, à moins de 6km de l'arrivée, halte trempette dans une belle piscine, dernier virage enfin et on aperçoit Conca! Dernière descente interminable et dure jusqu'à la route où l(on croit que l'on est arrivé mais non! La pancarte de fin du GR 20 est encore plus bas! Yes ça y est on y est! Certains sont émus, fatigués, mais on est tous heureux d'avoir fini, on l'a fait!

Les phrases du jour: "Le GR20 ça se mérite", "La haute montagne est derrière nous", "Le GR20 à peu près et les guides à peu près", "C'est la dernière montée c'est sûr", "La mer est devant nous"!

 

GR20 en 10 jours : le débrief

 

C'était le GR20, 10 jours, 197km, 66h20, 10415 D+, 10510 D-, et on l'a fait!

Nous avons réussi notre double objectif : finir le GR 20, et le finir en 10 jours. C'est deux choses différentes sur lesquelles il faut bien préciser certaines choses.

Le GR20, c'est faisable pour une bonne partie de nous tous, traileurs, marcheurs, coureurs sur route, cycliste etc etc... En temps normal, le GR20 est décrit entre 15 à 19 étapes (fonction du guide Rother ou FFRP). Le GR20 est bien faisable mais il faut aimer la haute montagne, les cailloux, les rochers, l'escalade, de la grimpette avec des chaines, des cordes, et accepter le vertige ... Le parcours est très exigeant, technique, à risques à quelques endroits. Il faut aimer grimper des heures sur de gros cailloux, passer un sommet de roche, redescendre contre une paroi, atteindre un autre sommet, puis se prendre une descente interminable sur un sol instable (cailloux, pierres..). Oubliez le GR10, le tour du mont blanc, le GR34, le GR20 est le sentier le plus technique d'Europe ...
Alors une étape par jour, en se levant à 6H pour arriver au prochain refuge à 12H ou 13H, c'est largement possible.

Maintenant, c'est le nombre de jours qu'il faut savoir déterminer car le vrai défi sportif repose sur ce point. Allez vous doubler les étapes, les tripler ? Va t-il faire de l'orage entre 13h et 17h (toujours le cas à partir de mi aout). Il faut donc se poser la question du temps que vous avez à disposition pour faire le GR20 en entier ? L'enchainement des étapes chaque matin puis chaque jour laisse beaucoup de traces. Dans les rencontres entre randonneurs dans les refuges ou bergeries, on voit des blessés, on voit des groupes avec des éclopés, beaucoup de fatigues, beaucoup de questions pour les étapes du lendemain...

Votre condition physique doit être bonne pour pouvoir enchainer, et avoir un bon mental. En enchainant des étapes, le GR20 use mentalement et physiquement. 10 jours c'est possible mais c'est costaud ! 11 à 12 jours semblent mieux. Faire la fête tous les soirs et faire 10 jours, ce n'est pas possible.
Puis savoir si vous êtes en autonomie (avec tente) ou si vous avez louer une tente (avec matelas) ou un lit ? C'est autant de questions à se poser pour ensuite savoir ce que vous allez mettre dans votre sac.

Le dernier point important c'est le poids du sac. Il faut un sac avec max 13kg si vous dormez en refuge (ou location tente avec matelas). Il faut partir avec le strict minimum, car le linge se lave, et sèche. Sauf si il pleut en journée.

Le GR20 c'est full en juin et septembre, et un peu plus tranquille en juillet et aout.
Pour les refuges, c'est fonction de la période à laquelle vous irez... Il faut réserver les premiers refuges (tentes ou lits), mais ensuite, il faut vous laisser le temps de vivre et de définir ensuite le rythme que lequel vous souhaitez continuer. Vous discutez avec tellement de monde, dont les personnes du refuge, que vous pourrez adapter votre journée du lendemain très facilement.

Reste donc à déterminer les bons objectifs. Le GR20 c'est un vrai projet sportif qu'il ne faut pas sous estimer. Par contre la chose motivante sur ce GR20 est la découverte. Quand c'est la première fois, c'est très excitant. Vous comprenez assez vite pourquoi ce GR20 a une telle réputation.

A vous de réfléchir !

Cartes et topo guides sur www.unmonde-montagnes.com

Maintenant, le groupe de 6 fait focus sur le tour du mont-blanc en 2021, et aussi la réunion ...

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire